Sortie du roman « Les traducteurs de rêves » le 10 juin

Gaëlle Dupille

Le samedi 10 juin sortira « Les traducteurs de rêves » (éditions L’ivre-Book),  qui est mon nouveau roman fantastique.

Voici son résumé : « Lewis Rabbit rêve de devenir un auteur connu et respecté de ses pairs afin d’en finir avec la série d’échecs qui ont émaillé sa vie. Mais le jeune homme au tempérament violent et tourmenté ne possède aucune des qualités pour y parvenir. Après avoir appris que George Chronos, un horloger d’Édimbourg, aurait le pouvoir de prédire le succès ou l’échec d’un roman rien qu’en le touchant, il décide de se rendre dans sa boutique. Il en est persuadé, le vieil homme l’aidera à écrire le best-seller qui le rendra riche et célèbre, même s’il doit employer la force pour l’y contraindre. Les pouvoirs de Chronos vont dépasser ses espérances et l’entraîner malgré lui dans un univers étrange où se mêleront ses hallucinations et de douloureux…

View original post 79 mots de plus

Leïla Rogon

1704-Resistants_org

Résistants de Thierry CROUZET

4ème de couverture :

Les passagers d’un yacht sont soudain terrassés par une superbactérie, résistante aux antibiotiques.

Sauf Katelyn, une étudiante. Pourquoi est-elle la seule survivante ?

Recrutée par l’Anti-bioterrorism Center, elle est chargée de retrouver l’infecteur, quitte à entrer dans son intimité. Mais l’homme qu’elle pourchasse éveille en elle des sentiments contradictoires.

Il ne tue peut-être pas aveuglément…

Mon avis :

Avant toute chose, je tiens à remercier les Éditions Bragelonne pour ce roman ainsi que Babelio.

Le thriller de Thierry Crouzet flirte entre la fiction et le documentaire très étayé. Ce qui n’enlève rien au plaisir de la lecture et de la découverte d’un univers qu’il dépeint avec brio.

En effet, l’auteur ne laisse pas la place aux temps morts, impossible de reprendre son souffle tellement l’intrigue est palpitante. Une grande prise de conscience naît notamment en ce qui concerne notre alimentation. U roman -fiction…

View original post 107 mots de plus

Ecce N°10

Stein écrit (aussi)

L’été sera chaud ! Profitez-en pour vous rafraîchir à la lecture du 10e (Mes Dieux, déjà) numéro d’Ecce, avec, au sommaire :

Florence Barrier, « Celle qui doit être oubliée »

Stein prépare les festivals-vaux avec une entrevue avec Laure, qui fait partie du staff organisateur du festival métal Sylak Open Air qui aura lieu à Saint-Maurice de Gourdans du 4 au 6 août avec entre autres – gasp – Morbid Angel, Brujeria, Aborted, Cryptopsy, Max et Igor Cavalera, Suffocation n’en jetez plus !

Léa Djenadi nous dit que « Les Hiboux boivent une bière avant d’aller au tombeau », à vérifier.

Sarima, illustratrice espagnole, nous fait l’honneur d’agrémenter ces pages de somptueuses créatures et répond aux impertinentes questions de LVCM.

Comme toujours, Pierre Weber nous propose quelques lectures bédéesques fort heureuses ainsi qu’une rétrospective autour de Blutch, auteur que l’on aura pu lire dans les pages…

View original post 18 mots de plus

Interview d’André Lejeune – Paroles d’éditeurs

Gaëlle Dupille

Je suis très heureuse d’accueillir aujourd’hui l’éditeur québécois André Lejeune dans cette nouvelle interview de Paroles d’éditeurs. Il y explique notamment la génèse du fanzine Horrifique.

Qui es-tu, André Lejeune ?

Je suis l’éditeur d’Horrifique. Horrifique est le plus vieux fanzine au Canada. 120 numéros ! J’ai édité une série de fanzines consacrés au mythe de Cthulhu : Cauchemars d’Arkham, Horreurs de Dunwich et Archives de Kadath. En fait, les premiers fanzines cthulhiens au Canada. De quoi être fier de mes bébés… Bref, je suis un passionné de l’horreur.

Est-ce que tu te souviens du moment précis où tu as décidé de créer ton fanzine ? 

Oh oui je m’en souviens très bien. À une époque où on ne savait pas ce que c’était Internet, ni le courriel, ni les réseaux sociaux….

J’ai connu le monde du fanzine par correspondance française. Le fanzine en…

View original post 774 mots de plus

TV Series Concept Art

Vincent Chong Illustration & Design Blog

A few years ago, a television production company approached me to do some concept art for them to help visualize some of the characters and mood of their pilot script for a series that was to be a X-Files-esque show, with more of a horror/supernatural leaning, set in the 1920s.  The horror elements were to be in the vein of Lovecraft cosmic horror/weird fiction rather than vampires or werewolves etc, and so they were after a vibe that was more dark and weird with a foreboding dread.

The show hasn’t been made but you can see my concept art below.

View original post

Trois appels à textes chez Souffle court éditions

Le Cercle nantais

Les éditions Souffle court lancent trois nouveaux appels à textes. La maison d’édition publie régulièrement des appels à texte, souvent en lien avec un événement d’actualité ou un personnage célèbre. Nous vous les communiquons avec plaisir. A vos plumes !

soufflecourt-mini

1) CONCOURS DE NOUVELLES : PRIX LITTERATURE ET MUSIQUE
Créé en décembre 2015 le prix Littérature et Musique, récompense un texte de 8000 à 12000 caractèresespaces compris inspiré d’un morceau de musique et comprenant un personnage qui s’appelle Joseph. Le prix est attribué par un jury composé de l’éditeur et de jeunes en Insertion de l’association Carrefour de Metz. Les nouvelles sont mises en scène dans un spectacle organisé par le conservatoire de Metz. La nouvelle lauréate sert de sujet à un concours de composition musicale organisé par le conservatoire de Metz. A travers ce prix la littérature rend hommage à la musique et l’année suivante, la musique rend…

View original post 336 mots de plus

Appel à textes : Dans les villes du Futur

Prix "écrire la ville"

En partenariat avec le Prix « Ecrire la Ville »,  les éditions Arkuiris lancent un nouvel appel à textes en collaboration avec le laboratoire LISST-Cieu (Université Toulouse 2 Jean Jaurès), pour une anthologie de nouvelles sur le thème :

« Dans les villes du Futur ».

Les villes sont des lieux de prédilection pour le déploiement d’un imaginaire sur des futurs envisageables, probables ou redoutables. Ce sont aussi les cadres de nombreux projets utopiques et de représentations de l’humanité en train d’advenir.

Elles sont l’un des thèmes fondamentaux des romans de science-fiction, qui oscillent entre le chaos des bas-fonds et le faste des cités impériales galactiques. Les plus grands auteurs les ont décrites de IGH de Ballard à La ville est un échiquier de John Brunner pour les romans, ou de Blade Runner (tout de même inspiré du roman Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? écrit par Philip K. Dick) à Dark City pour les…

View original post 438 mots de plus