Addendum N°1 – Histoire de zombies

Addendum N°1 – Histoire de zombies

« Aujourd’hui, l’homme a évolué grâce à nos implants neurocybernétiques », citation d’Haunt Eberner, Directeur Général de l’OMNC1.

Les savants de l’OMNC ont créé voilà une dizaine d’années une série d’implants disponibles pour une utilisation généralisée sur la population. À ce jour un milliard d’être humain ont été implantés et plus de 350 milions de personnes possèdent au minimum trois implants agissant sur différentes zones du corps (le cerveau ainsi que les systèmes nerveux et lymphatique).

Voici, en substance, ce qu’a annoncé le leader de l’OMNC, Haunt Eberner, dans un entretien au site de référence en la matière Cybertec Weekly: «Quand je regarde en arrière, je dirais 10 ans à partir du point présent, je me dis que nous avons dépassé les espérances et les contraintes technologiques. Ce que nous avons élaboré a servi de base pour des implants plus intelligents. Aujourd’hui, le monde a accès à des capacités cognitives entièrement nouvelles. L’avenir ne demande qu’à donner sa chance aux nouvelles générations d’implants ».

Les implants en cours de commercialisation remplaceront et restaureront la fonctionnalité des zones endommagées du cerveau, comblant ainsi le vide laissé par l’ablation de tumeurs malignes formées à la suite de blessures et d’accidents. Pour exemple, les chercheurs de l’OMNC ont construit une unité de stimulation cérébrale synaptique (USCS). Elle est capable en moins de dix minutes d’agir directement sur les neurotransmetteurs, annihilant ainsi tous les symptômes de la dépression. Ils (les chercheurs) promettent d’éradiquer toutes les maladies neuro-sensitives, d’ici à la fin de l’année. Parkinson, Alzhiemer, ne seront plus que de mauvais souvenirs.

Tous les possesseurs actuels d’implants n’auront qu’une « mise à jour » à subir, elle consistera en une intervention chirurgicale qui ne dépassera pas les dix minutes. (mise à jour gratuite, entrant dans le cadre du programme de fidélité de l’OMNC)

sans-titre

De plus, en parallèle, les chercheurs ont également développé des CRZM (capsules de réactivation des zones mortes). Ces capsules ont  la forme d’un grain de riz et contiennent des électrodes d’une taille de dix micromètres. Elles sont implantées dans la matière grise au niveau du lobe pariétal droit et gauche (en mode sous-cutanée) et s’activent dès que l’organisme subit une lésion au niveau cellulaire. Dès qu’un choc intervient, les CRZM, sortes de globules blancs améliorés, agissent sur les cellules nerveuses et réparent les dégâts causés sur le corps de l’hôte.

Les CRZM seront incluses dans les « mises à jour » des implants, si « le client peut se le permettre », a ironisé un blogueur de la Cyberstosphère sous le couvert de l’anonymat. D’un coût plus élevé, elles nécessiteront une intervention chirurgicale plus lourde, mais quand le client en sera doté, sa vie s’en trouvera métamorphosée. « Plus de plaies, plus de bosses », annonce le communiqué de presse de l’OMNC.

Haunt Eberner prévoit de créer un système complexe de rétroaction globale fondée sur des technologies encore en cours dans les laboratoires de l’OMNC. Ces technologies, quand elles verront le jour, permettront selon ses dires de « repousser pour une durée limitée l’âge de la mort ». Certains y voient une affabulation, d’autres de la folie, mais Haunt Eberner précise bien dans son interview :  « Je ne suis pas Dieu. Nous sommes tous voués à mourir, mais quand je vois certains esprits talentueux nous quitter prématurément, alors je me dis que nous devons agir pour permettre à l’évolution humaine d’avancer plus rapidement ».

D’ailleurs, les scientifiques ont « équipé » les premiers cobayes humains de CRZM. Les résultats devraient être rendus publics dans l’année.

(1) Organisation mondiale de la Neuro-Cybernétique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s