Déclin (extrait)

Dernièrement, j’ai commencé par coucher quelques mots dans mon agenda. Depuis, au fil des jours, j’écris le fil de mes pensées concernant la société et le déclin qui la guette. Il s’agit d’une critique et d’une auto-critique, car j’appartiens à ce système, je suis lié à lui comme lui l’est à moi. Il s’agit de ma vision du monde, rien de plus.

 

D’ailleurs, si je dois critiquer cette société, alors pourquoi ne pas commencer par moi. Suis-je utile finalement en restant assis dans mon fauteuil pour écrire ? C’est quand même un comble. Je travaille en écrivant des histoires, mais je ne rapporte pas d’argent, je ne contribue pas à cette obligation d’assurer la pérennité financière du pays. Suis-je pour autant un « pion » inutile ? Je ne le souhaite pas.

Par mes écrits, j’ai un message à transmettre. Je désire, par l’écriture et le biais de mes fictions, partager les valeurs auxquelles j’adhère, pour lesquelles je ne consentirais aucune concession, sous peine de décliner à mon tour et rejoindre l’ensemble de ces moutons programmés par l’abattoir gouvernemental et commercial.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s