Post Imaginales 2013 – 5 questions (ou presque) à Pierre Stolze (auteur)

J’ai rencontré Pierre Stolze, par hasard. Je me rendais au salon de Thionville en un jour pluvieux, celui où l’on fête toutes les mères, c’était en mai (je venais de quitter les imaginales). Je me suis installé à une table et je suis sorti. A mon retour, j’ai découvert des livres posés sur la table voisine :

« La maison usher ne chutera pas », chez Folio SF ; La série Isidore, parue à la Clef d’argent ; « Comme un cadavre » et « volontaire désigné » aux éditions Armada ; et bien d’autres romans.

Pierre Stolze est né le 12 avril 1952 à Metz, il est un ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de la Rue d’Ulm. Deux de ses textes ont été publiés dans la collection Galaxie-bis aux éditions Opta, en 1979 pour « Le serpent d’éternité », et en 1980 pour « Kamtchatka ».

Auteur de 15 romans dont Cent Mille Images(Prix Rosny Aîné 1991) et La Maison Usher ne chutera pas (Prix Fantastic’arts 1999), ce professeur de lettres classiques est aussi à l’aise avec le roman jeunesse que la biographie ou le récit historique (Georges, Simone et Salomon – Histoire d’un Réseau de Résistance, Prix Victor Hugo 2009)

Depuis 1996, il est critique pour la revue Bifrost.

Le 27 août dernier est sorti aux éditions Armada «Les trois étoiles de Saint Nicolas », ce livre regroupe trois histoires de science-fiction : Marilyn Monroe et les Samouraïs du Père Noël ; Greta Garbo et les Crocodiles du Père Fouettard ; Brigitte Bardot et les Bretelles du Père Éternel.

Pierre Stolze sera présent au livre sur la place à Nancy le vendredi 13 septembre, matin et le dimanche 15 septembre, après-midi.

téléchargement

John : Tu peux te présenter.

Pierre Stolze : Je suis Pierre Stolze, écrivain et critique de science-fiction et de fantastique. Comme titre universitaire, je suis ancien élève de l’école normale supérieure de Paris. Je suis docteur ès Lettre parce que j’ai fait une thèse de doctorat sur la science-fiction.

John : Te rappelles-tu des premiers mots que tu as écrits ?

Pierre Stolze : Des premiers mots que j’ai écrits de la première nouvelle, oui. Une nouvelle qui a été publiée dans la revue Fiction, revue mythique en 77, et la nouvelle s’appelait « ah ah, dit-il en se grattant les couilles ».

John : Si tu devais être un mot quel serait-il et pourquoi ?

Pierre Stolze : Si j’étais un mot ? Oh seigneur… Électron libre. Parce que l’on m’a toujours qualifié d’électron libre de la science-fiction et l’an prochain, j’aurai un grand recueil de nouvelles qui va sortir chez Armada et qui va s’appeler Électrons libres… Au pluriel.

John : quel livre aurais-tu rêvé d’écrire et pour quelles raisons.

Pierre Stolze: celui que j’aurais aimé écrire, c’était « le maitre et marguerite » de Boulgakov qui est pour moi le plus grand roman de fantastique qu’on ait jamais écrit et qui est l’un des chefs-d’œuvre de la littérature mondiale.

John : Tu as la possibilité de ressusciter un auteur ? Qui et pourquoi ?

Pierre Stolze : Je pense, Hoffmann. Hoffmann parce qu’il a tout inventé. Il a inventé la science-fiction avec une longue nouvelle qui est traduite en français sous le nom « l’homme au sable », mais c’est bien « le marchand de sable » qu’il faudrait dire. Il a inventé le policier. Il a inventé la Fantasy. Il a tout inventé et il se prenait en plus pour uniquement un musicien, il ne se prenait pas pour un écrivain.

John : Dernière question, quelle épitaphe aimerais-tu voir gravée sur ta pierre tombale ?

Pierre Stolze : (rires) Oh la la, vraiment je sais pas… (rires) Ah oui, je n’aurai pas de pierre tombale, parce que je donne mon corps à la science, donc il n’y aura pas de pierre tombale. Donc, comme  ça j’ai pas à me casser la tête, et en plus je vais donner mon corps à la science rien que pour faire rire les carabins, parce que les carabins, ils ont besoin de corps à disséquer. Là ils vont bien se marrer.

John : Je te remercie.

DSC_0041

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s