Au cœur des fjords (extrait)

"Mon sac est prêt. Dans une heure, je marcherai sur le pont supérieur de l’Arcadia, un bateau de croisière. Il me déposera de l’autre côté de la mer du Nord, à Oslo. Équipé pour une longue marche, je m’enfoncerai vers les fjords de l’Ouest pour atteindre le Lysefjord, point final de ma route. Avant de... Lire la suite →

Publicités

Pensée

"Y a pas de problèmes, y a que des solutions" John Steelwood

Citation Stephen King

"Ce ne sont pas les coups que nous avons pris qui comptent, mais ceux auxquels nous avons survécu." Stephen King dans Rose Madder

Pensée

"On me dit rancunier, mais je sais pardonner aussi. Seulement, donner le pardon ne signifie pas tendre l'autre joue pour s'en prendre une seconde. Faut pas pousser mémé dans les orties." John Steelwood

Pensée

"Exprimer des émotions, comme la tristesse, ou un point de vue, comme le ras le bol, ne signifie pas que l'on déprime. La vie est belle, je ne m'en plains pas." John Steelwood

Pensée

"L'autosatisfaction dans la littérature ? Elle existe ? Vraiment ? Ah bon !" ou la variante "L'autosatisfaction dans la littérature est bien plus virulente que l'Ebola" John Steelwood

Terminus radieux / Antoine Volodine

les vagabonds solitaires

couv Terminus radieux

Lire  Volodine n’est jamais complètement anodin et pas non plus d’une simplicité folle, et pour cause : pour le lire il faut accepter de laisser derrière soi un certain nombre de choses. Il n’est plus avec  lui question de fiction, de non fiction, de fantastique  ou de réel, il est question de bien plus , à savoir le génie.  Depuis 30 ans et une très longue liste de romans, sous les pseudonymes d’Antoine Volodine, d’Eli Kronauer ou encore de Manuela Draeger, l’auteur s’est créé un univers. Un style aussi, qu’il définit lui-même de « post-exotisme » – vaste terme pour une infinité de mondes différents dans lesquels il inscrit ses histoires et son écriture .

Mais dans ses romans, et particulièrement dans Terminus radieux, dont il est question ici, et bien plus encore que le style en lui-même, c’est l’ambiance, l’espace-temps inventé par Volodine, ses personnages aussi…

View original post 251 mots de plus

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑