Homots écritus

Homots écritus

Je suis l’homots écritus, l’erratum d’une vie,
Le conférencier de mes pensées,
L’humus de la forêt des songes,
L’intrépide aventurier des phrasés aux notes rondes.

À quoi serre ce genre d’homme, sinon refouler,
Écrire et penser à langueur de journée ?
Homots écritus n’est pourtant pas maladie,
Contagion, ni rébellion, juste un jet sur la vie.

Cet état contamine et envenime de relents déchirants,
Exacerbe les sentiments, au plus extrême des orients,
Réfléchir, ne jamais croire à cette seconde de repos,
Résume bien ce que sont tous ces maux.

Homots écritus est une évolution mutante,
Celle d’une existence sans cesse en attente,
Écoutant le monde marmonner doucement sa douleur,
Reléguant la noirceur de l’espérance dans l’oubli des heures.

Longtemps, déjà, une main s’est posée sur mes épaules, cruelle,
Elle m’a transformé, sans demander, condamné sur son autel,
Ôter de moi la fibre de l’homo sapien,
Pour m’obliger à ouvrir les yeux, sur les miens.

Je suis un homots écritus, homme d’émotion, de tendresse,
De sensibilité, et de tristesse,
Telle est ma destinée, que je ne voudrais pour rien rejeter,
Mais parfois, l’envie de respirer est plus forte que d’aimer.

L’étreinte de ce fardeau, pèse sur mon existence,
Me griffe, me lance,
Et ne demande toujours qu’à songer, sans cesse, mélancolique,
À des histoires, de fous, d’enfants, de famille anémique.

Ma prière est donc pour toi, homots écritus,
Permets-moi de vivre un peu d’une autre vie,
Ne m’étouffe pas dans tes écrits en forme de hiatus,
Laisse-moi devenir homos sapien, le temps d’un souffle, l’espoir d’un cri.

silhouette-homme_orig

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s