Lecture de Nouvelles Peaux des Éditions Luciférines.

Sylvain JOHNSON

Résumé et description de l’éditeur :

Et si tout devait recommencer? Un meurtrier reçoit des SMS d’outre-tombe, la mort s’invite en combinaison vinyle à une soirée lubrique, des momies philosophent sur les tombes, une fille muette hante une école abandonnée… Alors que le monde moderne pensait être débarrassé des hantises du XIXe siècle, d’étranges phénomènes perturbent à nouveau les quotidiens. Un homme prétend invoquer la peste, des étudiants en médecine mènent des expériences sur le magnétisme, un téléphone ne veut plus s’arrêter de sonner…

Du Chat noir au Corbeau, dix auteurs réinterprètent à leur façon les Histoires extraordinaires et autres nouvelles tirées de l’œuvre du maître du fantastique, Edgar Allan Poe. Il faudra affronter le surnaturel, l’invraisemblable et la folie, perdre tous ses repères, pour arriver au bout de l’horreur.

Commentaire :

C’est difficile de passer à côté d’un tel recueil. Premièrement, des auteurs modernes qui s’inspirent des œuvres du maître Edgar…

View original post 650 mots de plus

« Le Magicien », disponible aux éditions L’Ivre-Book dès le 26 septembre

Gaëlle Dupille

Couv Cthulhu G-Dupille

« Le Magicien », novella fantastique/horreur, disponible dès le 26 septembre aux éditions L’Ivre-Book, dans la collection Calling Cthulhu, hommage à H.P. Lovecraft.

Londres, 1933. Mortimer Sax n’a qu’un rêve : égaler le talent de son idole, le magicien Simon Balthazar, mystérieusement disparu 10 ans plus tôt. Aussi, lorsque Mortimer décroche un emploi de prestidigitateur au cabaret le Craft, où le Grand Balthazar connut la gloire, il pense avoir atteint son ambition. Sa rencontre avec Nina, la belle acrobate, une incroyable découverte dans l’un des murs de la chambre qu’il occupe au Craft et l’apparition régulière d’une effrayante créature dans ses rêves vont lentement changer sa vie. Peu à peu, le magicien timide et complexé va prendre de l’assurance et connaître la gloire avant de sombrer peu à peu dans la folie.

London, 1933 Mortimer Sax has one dream: to match the talent of his idol, the magician Simon Balthazar…

View original post 86 mots de plus

Pour la sortie numérique du « Tueur des Rails » – Montrez-nous vos photos sur les rails!

Sylvain JOHNSON

Montrez-nous vos photos sur les rails!

Vous avez des photos de vous, de vos amis, d’un sujet étrange ou d’une mise en scène particulière ayant un certain rapport avec les rails?

Partagez cette photo avec nous sur la page Facebook du Tueur des Rails et votons pour la meilleure!

Faites nous découvrir vos talents de photographe amateur ou professionnel. Qu’elles soient drôles, insolites, étranges ou même complètement folles, elles sont les bienvenues.

Le chemin de fer est parfois rempli de surprises.

C’est une invitation pour vous tous, mes amis.

Cliquez sur l’image pour être redirigé vers la page Facebook

concours photo du tueur des rails

View original post

Polish Cover for Revival

Vincent Chong Illustration & Design Blog

okladka.przebudzenierevival

This is the cover art for the Polish edition of Stephen King’s latest novel, Revival, which will be out later this year.

I actually ended up doing two completely different images for this cover.  When doing the covers of King’s new novels for Prószyński, they have to keep the manuscript under wraps and they are not able to send me the book to read in advance.  Instead they send me a synopsis and a list of recurring motifs and possible imagery that may be suitable for the cover art, for me to work from.  So I have to very much rely on the editor’s guidance when coming up with ideas for the cover.  For this book, out of the things they originally suggested, I thought the image of the minister character with lightning in the background, could make for a good cover image.  The editor agreed and my roughs…

View original post 289 mots de plus

« Depuis ma naissance, ma vie est donnée en pâture aux internautes via les réseaux sociaux. Photos, commentaires, vidéos. Il vous suffit d’un clic pour me connaître dans ma globalité et de vous attardez pour me découvrir dans les détails. Lorsque mes parents sont décédés, je n’avais que 12 ans et pour seul héritage, ce compte dit social. J’ai continué ce qu’ils avaient commencé et j’ai raconté ma vie, mes déboires, mes joies. Aujourd’hui, on vient de m’apprendre que j’allais mourir d’un cancer. Je n’ai pas d’enfant, personne pour entretenir cette vie virtuelle.
J’ai donc décidé de souscrire au programme « Une IA pour l’éternité ». L’ensemble de ce que je suis sera transféré d’ici deux jours dans un programme. Rien ne changera pour vous, je serai toujours présente. Je continuerai de vivre.
Je vous donne rendez-vous à la semaine prochaine. »

Texte non finalisé, John Steelwood

« Il s’avançait dans le noir, une hache à la main, prêt à fendre des os, à tailler des chairs. Peu lui importait d’être arrêté par la police, car la voix lui dirait comment agir pour s’évader, elle avait toujours trouvé les solutions à ses problèmes.
En cet instant, il préférait ne pas s’attarder sur l’après de ses actes, l’envie de tuer était trop forte. Il devait à tout prix étancher cette envie qui le brûlait de l’intérieur.
Ses mains serrèrent le manche de son arme, elles étaient sèches. Il resta un instant immobile, puis il entra dans la lumière des phares. Il n’aimait pas agir dans les ténèbres, lui, ce qu’il préférait, c’était voir le visage de ses victimes et leur regard implorant. »

Texte non finalisé, John Steelwood