Lunélivre 2014 – J-4 – Edgar Poe

Lunélivre J-4 – aujourd’hui zoom sur le recueil « Nouvelles Peaux », aux éditions Luciférines avec mon texte Doppelgänger.

« Dans cette nouvelle, John Steelwood nous prouve qu’il sait maîtriser la peur provoquée par l’imagination débordante des êtres humains. Une simple sonnerie de téléphone, élément pourtant anodin dans la vie quotidienne se transforme en véritable enfer pour cet écrivain facilement irascible. L’impatience fait place à la colère, qui est succédée par l’angoisse, qui deviendra une peur incontrôlable. Malgré la brièveté du récit, l’auteur parvient à faire monter la tension, le lecteur ne pouvant que compatir et comprendre les réactions du narrateur. Cependant, tout comme cet écrivain, nous sommes loin d’imaginer le pire, et la conclusion de la nouvelle s’abat sur nous par surprise. » Au-delà des pages

« DOPPELGÄNGER, signé John Steelwood, commence par l’irritation d’un écrivain empêché de se concentrer par la sonnerie du téléphone de l’appartement voisin. Pour son malheur, il va voir s’il n’est rien arrivé au vieillard qui y habite. La fin est surprenante et originale, et fait de ce texte l’un des meilleurs du recueil. » Sueurs Froides

« A mon sens une des meilleures nouvelles de ce recueil. On sent toute la tension que crée cette foutue sonnerie de téléphone pour le personnage principal. Il se questionne sur ce qui a pu arriver à son voisin, en toute humanité il s’énerve, joue un coup les voyeurs, décide d’aller appelé les secours et enfin d’aller vérifier par lui même ce qu’il se passe. On sent très bien l’influence de Stephen King dans la manière d’amener l’intrigue et d’entretenir le suspens. Glauque et sanglant à souhait on trouve la dimension fantastique à l’apparition du démon. Les descriptions sont très détaillées et nous immergent dans ce monde ou le Doppelgänger a encore frappé. » La Taverne du Nain Bavard

pour lire les chroniques EN intégralité, cliquez ici

 CHRONIQUES DOPPELGÄNGER

Les éditions Luciférines seront représentées au salon de Lunéville le dimanche 7 décembre par Barbara Cordier, Joëlle Cordier, Chris Vilhelm, Guillaume Hantz et moi.

Présentation de l’ouvrage :

Du Chat noir au Corbeau, dix auteurs réinterprètent à leur façon les Histoires extraordinaires et autres nouvelles tirées de l’œuvre du maître du fantastique, Edgar Allan Poe. Il faudra affronter le surnaturel, l’invraisemblable et la folie, perdre tous ses repères, pour arriver au bout de l’horreur.

Anthologie avec : Jean-Charles Flamion, Quentin Foureau, Morgane Caussarieu, Jean-Marc Renaudie/John Steelwood, Jean-Pierre Favard, Joëlle Cordier, Bruno Pochesci, Unity Eiden, Théo Gwuiver et 6 illustrations de Nejma El Goumzili.

Nouvelles-Peaux-optimisé

lunélivre 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s