Chronique express livre : Mr Mercedes de Stephen King

« Mr Mercedes » de Stephen King

Mr Mercedes

Fiche technique du livre

Sortie le 05 Février 2015

Editions Albin Michel

Traducteurs : Océane Bies et Nadine Gassie

475 Pages

ISBN 978-2-226-31468-0

Prix en 4ème de couverture : 23,50 €

Quatrième de couverture :

Foncer sur une foule dans sa SL 500 12 cylindres : le moment le plus grisant de la vie de Mr Mercedes. Et le carnage lui a tellement plu qu’il n’a qu’une envie : recommencer. Au plus vite…

Délaissant le fantastique, Stephen King se glisse avec une jubilation contagieuse dans le moule du polar. Revenu de tout mais toujours tenace, son inspecteur Bill Hodges rejoint les figures emblématiques du roman noir américain.

« James Cain aurait sûrement apprécié. » Washington Post

Résumé d’Albin Michel :

Midwest 2009. Un salon de l’emploi. Dans l’aube glacée, des centaines de chômeurs en quête d’un job font la queue. Soudain, une Mercedes rugissante fonce sur la foule, laissant dans son sillage huit morts et quinze blessés. Le chauffard, lui, s’est évanoui dans la brume avec sa voiture, sans laisser de traces. Un an plus tard. Bill Hodges, un flic à la retraite, reste obsédé par le massacre. Une lettre du tueur à la Mercedes va le sortir de la dépression et de l’ennui qui le guettent, le précipitant dans un redoutable jeu du chat et de la souris.

Ma note :

Hatchet b&W

Mon Avis :

Je vais démarrer par l’impression que j’ai ressentie en refermant le bouquin. J’ai relu le nom sur la couverture « Stephen King » et pourtant, j’ai eu la sensation de quitter un livre de « Richard Bachman » et Dieu sait que j’aime les livres écrits sous ce nom de plume.

Tout démarre avec ce flic à la retraite (mais un policier l’ait-il vraiment… totalement). Bill Hodge passe la plupart de son temps dans son La-Z-Boy et s’amuse parfois (trop souvent à son goût) avec son ancien flingue de service. Il songe souvent aux vieilles affaires non élucidées, notamment à celle impliquant une Mercedes SL-500. Ce qu’ignore Bill, c’est qu’il est observé par un homme, le vendeur de glaces. Mister Délice (alias Mr Mercedes) espionne Bill quand il passe dans le quartier en carillonnant pour attirer les clients, il espère un jour voir le flic enfoncer son pistolet dans la bouche et presse la détente. Le tueur à la Mercedes contacte Bill par courrier, lui le crèminel, s’étendra sur plusieurs pages, expliquant son geste, détaillant la scène et ajoutera « je ne ressens absolument aucun besoin de recommencer »

Bill n’y croit pas, pas après 40 années de services. Mister Délice l’invite à plusieurs reprises à mettre fin à ses jours avant d’ajouter à l’Off-Ret de le rejoindre « Sous le parapluie bleu de Debbie ». Son pseudo est prêt : kermitfrog19.

À partir de ce chapitre (page 37), tout va s’accélérer. Bill va se retrouver embarquer dans une histoire où il suspecte Mr Mercedes de préparer un nouveau coup, et ce malgré le courrier qu’il a reçu. Avec l’aide de Jérôme, un jeune noir habitant son quartier, et de Janey (sœur de la propriétaire de la Mercedes), Bill progressera lentement dans l’affaire du Tueur du City Center.

Sans en dévoiler plus, Stephen King a su nous entraîner dans une histoire où les aboutissants sont sans cesse en train d’évoluer. Comme le personnage permettant de tout désamorcer ! Inattendu. Mais ça, je vous laisse le découvrir. Sachez juste que Mr Mercedes est le premier livre d’une trilogie, le second roman sortira le 02 juin 2015 aux Etats-Unis : Finders Keepers

finders_keepers_large_cover-659x1024

 Autres liens à visiter :

Pages Stephen King

Chronique de « L’ami Odd Thomas » de Dean Koontz

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s