MéDouVient7Extray

« Derrière, il faisait noir, mais d’un noir différent. D’un noir plus noir. »

Cette phrase est tirée d’un livre de Stephen King. Mais lequel ?

Je vous invite à répondre au Médouvient7extray en commentaire (sur le blog).

Au bout de deux propositions, je vous guiderai, soit :

  1. Le premier indice se focalisera sur l’édition du livre que je tiens en main(s) (J’ai lu, Albin Michel, Livre de Poche…)
  2. Le second indice fournira le numéro de page.
  3. Troisième indice, j’y réfléchis, mais j’espère que vous trouverez avant.

Je vous laisse réfléchir (je n’accepte pas les réponses données sur Facebook)

pet-sematary-stephen-king-560

Autres liens concernant Stephen King :

Résultats sondage « Votre livre favori de Stephen King »

Divers sur Stephen King

 

Résultat du sondage

Votre livre favori de Stephen King

Une semaine est passée depuis le lancement du sondage.

Vous avez été 82 À votER

Je vous remercie de votre participation.

Alléluia. 🙂

pet-sematary-stephen-king-560

Je ne vais pas vous faire languir plus longtemps.

Le trio gagnant :

Première position

Ça                                             15 votes

pennwise-it-stephen-king

 

Le Poulidor

22/11/1963                             9 votes

italianpromo_11_22_63

 

Troisième position (avec 8 livres)

La tour sombre                     8 votes
(cycle complet)

La-Tour-Sombre-La-cle-des-vents-Banniere

 

Celui qui se retrouve au pied du podium à cause des 8 livres du Pistolero :

Le fléau  7 votes

 

Quant à celui qui aurait mérité plus de 5 votes, il est cinquième :

Simetierre

 

Seulement deux livres ont recueilli 4 votes :

Cellulaire et Shining

 

et trois, 3 votes :

Misery  ; Salem’s Lot et  Marche ou crève

 

Les 2 votes ne se bousculent pas :

La ligne verte ; Christine et Histoire de Lisey

 

Par contre, c’est la cohue en queue du peloton avec 1 seule voix :

Mr Mercedes ; Rage ; Dôme ; Jessie ; Écriture : Mémoire d’un métier ; Différentes saisons ; Les Tommyknockers ; Dolores Claiborne ; Désolation ; Rose Madder ; Sac d’os ; Docteur Sleep ; Joyland ; Dead Zone et Tous (un votant n’a pas su choisir 🙂 )

Pour la [12], à vous de jouer : voici notre contrainte !

Un petit jeu sympa. Remplissez les trous.

Projet 52²

« Les livres les plus utiles sont ceux dont les lecteurs font eux-mêmes la moitié. »
Voltaire, 1764
Dictionnaire philosophique

Cette semaine, une fois n’est pas coutume, nous vous proposons, amis lecteurs, de jouer avec nous. Enfin … jouer … non, cette semaine, on vous met carrément au travail ! Ben oui quoi, y’a pas de raison pour que ce soit toujours les mêmes qui bossent !

jeu_texteatrous_default

Anna et Karine ont écrit ce texte à trous qu’il faut compléter selon votre envie, humeur, motivation, etc …
Nous choisirons deux textes qui seront publiés lundi 23 mars dans le cadre de notre Projet 52².

Il pourrait bien y avoir à la clé des cadeaux à gagner (Chut ! C’est un secret, ne dîtes rien sinon elles vont me tuer …)

Alors, à vos neurones, prêt, partez !

* * * * * * * * * * * * * *

(vous…

View original post 285 mots de plus

Chronique express : Clown

Chronique express : Clown

Fiche technique 

Date de sortie : Novembre 2014 (Italie)

Réalisé par : Jon Watts

Avec : Laura Allen, Peter Stormare, Eli Roth
Durée : 1h39min
Pays de production :  Etats-Unis
Année de production : 2014
Titre original : Clown
Distributeur : Wild Bunch Distribution
Synopsis :
Lorsque le clown engagé pour animer l’anniversaire de son fils leur fait faux bond, un père de famille doit prendre la relève et lui-même revêtir un déguisement de clown pour assurer le spectacle. Mais très vite, il réalise que le costume est devenu une seconde peau dont il ne pourra se débarrasser. A moins d’accomplir une mission macabre.
Pitch :
Le démarrage du film est plutôt long. Durant les 30 premières minutes, nous découvrons un père de famille conscient que sa vie est en train de basculer et que, petit à petit, le clown démoniaque prend le dessus. Il tentera de mettre fin à ses jours, plusieurs fois… Pour les protéger, Kent, Courtier en immobilier, s’éloignera des siens mais c’est sans compter sur son épouse qui fera tout pour le ramener et comprendre la situation. « I believe to you », lui glisse-t-elle derrière la porte… Seulement le démon est là et il a une faim de loup.
clown_
Autres chroniques express :

Stephen King – Livre Favori

Nouveau sondage, cette fois-ci il concerne Stephen King. Si le livre ne se trouve pas dans la liste, vous pouvez l’ajouter. Pour la Tour Sombre, vous pouvez également préciser le livre préféré du cycle.

Après avoir voté, il existe une rubrique Stephen King sur le site, pour la visiter cliquez sur la hache : Hatchet

Stephen-King-by-Shane-Leonard

Episode précédent : Le binôme et le laborantin

Addendum N°4 – Bourse Financière de l’Humain (version Z)

Certaines structures sociales et gouvernementales parviennent à survivre à l’apocalypse (nucléaire ou épidémique). La Bourse Financière de l’Humain, mise en place dans la première moitié du XIIème siècle, appartient à ces organismes encore existant à ce jour… mais sous un autre visage.

Avant le grand clash, avant le démarrage de la grande parade des morts, HSFE(1) était destinée à coter en bourse  le génome, les chairs, les organes, bref tout ce qui se rapporte à l’homme. L’organisme mondial est, à l’origine, géré par un socle de 180 membres, ministres des finances et de la santé des pays signataires de la charte pour le développement des manipulations génétiques. Il a perduré sous sa forme dite « classique » jusqu’aux premières apparitions des zombies et a laissé place à une tout autre structure, une sorte de HSFE Z, lorsque les gouvernements ont décrété l’État d’Urgence.

Le signe avant-coureur de la périclitation de la race humaine, personne ne l’a vue venir. Pourtant, à l’unité de temps 2.091, tout semblait indiquer que la déchéance de l’humanité approchait : « Attaque de sportifs de haut niveau : Un stock de bras et de jambes a été découvert non loin de Millau. Ils étaient destinés à une revente sur le marché noir, afin de répondre à la flambée des prix sur les bourses humaines mondiales. »

Concernant ce fait, il est rapporté que l’offre et la demande en chair humaine, diamétralement opposée(2), ont incité certains vendeurs à braver les lois et à assassiner sans vergogne des personnes saines. Dans la réalité, il s’agissait de morceaux humain abandonnés par des morts-vivants. Ils ont été découverts par un berger(3). Aussitôt, des lanceurs d’alertes avertirent les différentes antennes de la HSFE de l’attaque « mystérieuse », sans succès. L’argent échangé par les consortiums régentant les greffes occulta la raison des traders de chair. Le cours boursier s’envola, tandis que la mort en marche s’implantait lentement, mais sûrement dans les forêts de la Lozère et du Cantal.

Après cette première attaque, passée inaperçu pour les sphères financières, tout s’emballa. D’autres zombies envahirent le Sud de la France(4), c’est à partir de ce point charnière dans la vie des concitoyens, que la HFSE emprunta une toute autre direction, devenant définitivement Z.

Les magasins furent dévalisés, des incendies détruisirent nombre de bâtiments officiels et les denrées alimentaires s’avérèrent être la cause première des luttes opposant les survivants. Rapidement, le marché parallèle à la Bourse Financière de l’Humain, la HFSE Z, se matérialisa, toujours au niveau local, parfois régional. Des escouades(5) rapportèrent les premiers organes (foie, cœur) issus de mort encore « frais » et s’appliquèrent à nourrir leur communauté.(6)

(1) Human Flesh Stock Exchange ou Bourse Financière de l’Humain, instaurée en 2051, elle a été approuvée par l’ONU et OMC, afin de contrecarrer le trafic d’humain et les ventes d’organes sur le marché noir, notamment dans les pays en phase de déflation.

(2) Depuis plusieurs mois, les demandes d’implantations avaient augmenté de manière exponentielle, suite au conflit armé opposant l’Europe de l’est à l’Asie de l’ouest. Le taux de mortalité avec les mines antipersonnel étant passé sous la barre des 5%%, elles furent à nouveau autorisées par décret onusien, permettant de fournir du travail à plus de 25 000 personnes dans le monde. Les progrès en génétique et en architecture biologique appliqué à l’homme, justifiaient l’utilisation de ces armes longtemps décriées par l’AMP (Association of Mankind Protection – Association de la Protection de l’Humanité).

(3) Une source, préférant garder l’anonymat, nous a indiqué qu’une horde de morts est apparue non loin du viaduc de Millau, laissant présager une contamination locale (aujourd’hui nous savons tous que l’infection n’a épargné aucun lieu géographique, si ce n’est l’île d’Haïti(3 bis)). Cette même horde serait responsable des massacres des villages de Sainte-Rome-de-Tarn, Roquefort-sur-Soulzon et Sainte-Afrique.

(3bis) Le professeur Romero a écrit un livre concernant  les expériences pratiquées sur les habitants de l’île. Les chercheurs, ayant survécu, planchent sur une possible (mais non probable) sortie de crise. Maintenant, la question est : Pourquoi les habitants d’Haïti ne sont pas touchés ? Le mystère demeure entier.

(4) le phénomène s’est répété à l’identique sur l’ensemble des pays. Apparition des zombies dans des zones reculées (montagneuses, forêts denses…), attaques de villages, de bourgs, puis apparitions soudaines dans l’ensemble des zones urbanisées. Certains parlent de punition divine, mais une autre explication plus rationnelle est avancée par le professeur Guilliani (lire son essai philosophique « Expansion de la mort au travers de la chair », paru avant l’invasion aux Presses de la Science)

(5) Des dépeceurs de cadavres. Ils font également office de nettoyeurs.

(6) NDR : il faut prendre ses précautions lorsque l’on cuit du mort-vivant, c’est un peu comme le poisson Globe. Il existe une procédure à suivre (Cf Addendum sur « Mille et une recettes à base de Zombie »)

à suivre : Interlude N°2