Post-Hardcore

Post-Hardcore

Le post-hardcore est un genre musical ayant émergé dans les années 1980 aux États-Unis, constituant l’une des nombreuses évolutions du punk hardcore. Le genre se développe avec l’émergence de groupes originaires de villes ayant aidé au développement du punk hardcore, en particulier Washington, D.C., comme Fugazi, et d’autres variantes de groupes comme Big Black et Jawbox plus proches des racines noise rock de post-hardcore.

Le punk hardcore se caractérise par un tempo rapide, un volume élevé, de fortes basses, et se base sur une éthique do-it-yourself. Concernant le genre, la base de données musicale AllMusic explique que les groupes post-hardcore ont trouvé un moyen créatif de libérer les tensions. Jeff Terich de Treblezine explique que « plutôt que de se limiter aux contraintes rigides du hardcore, ces groupes vont au-delà des power chords et des chants, en incorporant une énergie plus créative du rock punk. »Le post-punk britannique de la fin des années 1970 et du début des années 1980 aide au développement musical des groupes post-hardcore. Tandis que le genre se développe, certains de ces groupes s’inspirent d’une large variété de musiques incluant soul, dub, funk, jazz, et dance-punk.

Le morceau « The Guillotine » du groupe Escape The Fate est diffusé au Black Owl Club (dans le chapitre 41 de mon thriller « La Chasse »)

Info Wikipédia (n’hésitez pas à commenter pour corriger d’éventuelles erreurs)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s