A découvert d’Harlan Coben aux #éditionsPocket

Ma lecture du moment

41r+7ZWFhzL._AA160_

Ce qu’il raconte…

L’année n’aurait pu s’annoncer plus mal pour Mickey Bolitar. Des événements tragiques l’obligent à vivre temporairement chez son oncle Myron, qu’il croit au moins en partie responsable de sa situation. En plus, Ashley, sa nouvelle petite amie, n’est pas venue en cours depuis des jours et ne donne plus signe de vie. Pire, à l’adresse où elle habitait personne ne semble la connaître. Mickey, qui a déjà vécu trop de séparations douloureuses, refuse de se laisser faire encore une fois.
Il découvre bientôt qu’Ashley n’était pas vraiment la jeune fille timide dont il était tombé amoureux et qu’elle fréquentait un milieu dangereux. Comme son oncle, Mickey est tenace et peu regardant sur sa propre sécurité, mais il ne s’attendait pas à ce que ses recherches ébranlent tout ce qu’il croyait savoir sur sa famille et mettent au jour une machination qui dépasse de loin tout ce qu’il…

View original post 67 mots de plus

The Art of Horror

Vincent Chong Illustration & Design Blog

artofhorror-atcA few of my images have been included in The Art of Horror: An Illustrated History.  The book, edited by Stephen Jones and including a foreword by Neil Gaiman, is a collection of horror art through the decades from early engravings to book illustrations, pulp magazines, comic books and movie posters, featuring contributions from over 100 writers and artists.

Published by the Elephant Book Company/Applause Theatre, The Art of Horror is out now.

View original post

Madame Lachance

Sylvain JOHNSON

Dark-Evil-45893-434559

Madame Lachance.

Je tombe à nouveau sur le sol de pierre, hurlant de douleur tandis que mes genoux ensanglantés laissent un tracé invisible dans l’obscurité du tunnel glacial. Je me relève péniblement, les bruits derrière moi se rapprochent et me force à reprendre la course. Mon corps est couvert de sueur, mais aussi d’éraflures, de coupures, de morsures et la douleur déforme mon visage en un masque permanent de laideur. Cela se rapproche. Je ne sais pas où mène le passage, que je tâte de mes mains nues tremblantes. Le sol mouillé et glissant d’une traitrise de politicien corrompu. La fin approche et aurait pu être évitée.

***

J’ai rencontré Madame Lachance dans une galerie d’art. Moi, pauvre peintre naïf et facilement impressionnable. Il n’a fallu que deux coupes de champagne, une pipe dans une ruelle entre deux restaurants et de belles paroles pour me convaincre. J’ai signé un contrat…

View original post 1 026 mots de plus

Cyanure de Camilla Läckberg aux #éditionsBabelNoir

Ma lecture du moment

41Q3PTjmkXL._AA160_

Ce qu’il raconte…

Martin Molin accompagne sa petite amie Lisette sur l’île de Valö pour une réunion de famille juste avant Noël. Mais au cours du premier repas, le grand-père, un magnat industriel, meurt étouffé, juste après avoir annoncé à ses enfants qu’il les a déshérités. Martin se rend vite compte qu’il a été assassiné au cyanure. Une tempête de neige fait rage, l’île est isolée du monde et Martin décide de mener l’enquête. Un polar familial délicieusement empoisonné.

Mon avis sur tout… ou presque tout…

Au même titre que les autres, J’ai encore beaucoup apprécié Camilla Läckberg. Toujours bien ficelé, qui nous garde en haleine jusqu’au bout. C’est un tout petit roman par rapport aux autres déjà lu mais pour cette histoire, il n’en fallait pas plus, pas moins. Séduite une fois de plus.

Tous les livres sur NousLisons.fr

View original post

Bifrost N°80

Stein écrit (aussi)

Bifrost N°80Déjà l’octotantième numéro de cette revue de qualité qu’est Bifrost et l’on est presque tétonné qu’il n’y ait point déjà eu de dossier sur Stephen King. Dossier fort complet et instructif pour le fan comme pour le néophyte, éclairant sa foisonnante oeuvre.

Et cerise sur le gâteux, 2 nouvelles inédites du King, Mauvaise herbe et La nuit du tigre. Si la première sent son « Conte de la Crypte » à cent lieues, ce n’est pas innocent car comme il le dit lui même, il aura été nourri au sein des « Tales of Terror » et autres joyeusetés, la seconde m’a immédiatement fait penser à du Ray Bradbury période Foire des Ténèbres, ou même à la défunte série « Carnivale ». A côté de cela, deux nouvelles, la sombre Chaussures de course de Ken Liu qui aurait pu friser le ridicule si elle n’était pas si pleine d’empathie et de poésie morbide ; et la…

View original post 65 mots de plus

Children of the Bedtime Machine

Vincent Chong Illustration & Design Blog

the bedtime machine

Here’s the final interior illustration I did for Robert McCammon’s short story collection Blue World, based on the story Children of the Bedtime Machine, which was previously uncollected.  You can see the other two interior illustrations here.

Blue World is out now through Subterranean Press in limited and trade paperback editions, though the interior illustrations are exclusive to the limited edition.

bedtime machine rough

View original post

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑