Misery, de Stephen King (1987)

Le Troll, l'Ombre et le Robot

Ce roman de Stephen King ne s’inscrit pas tout à fait dans son oeuvre horrifique habituelle, et a la particularité de ne faire intervenir aucune force surnaturelle, mais se concentre sur un écrivain littéralement torturé afin d’écrire son oeuvre.

Couverture de l’édition Le Livre de Poche

Paul Sheldon est déjà l’auteur de la série à succès Misery, du nom de l’héroïne populaire qu’il s’est mis à détester car elle l’empêche de se consacrer à son ambition plus sérieuse, comme ce Fast Cars à l’aide duquel il compte se faire un nom dans la haute littérature. Mais dès le début du roman, Paul est victime d’un accident de voiture, et il ne doit sa survie qu’à l’initiative d’Annie Wilkes, qui se présente comme sa plus grande fan, et qui le recueille. Seulement, elle ne supporte pas que Paul ait fait mourir son personnage Misery dans son dernier roman, et elle…

View original post 237 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s