Mon bilan de l’année 2016

Sylvain JOHNSON

Mon bilan de l’année 2016

En 2016, il y a eu:

  • 12 mois.
  • 52 semaines.
  • 366 jours.
  • 8784 heures.
  • 527 040 minutes.
  • 3.162e+7 secondes.

Voilà donc mon bilan de l’année 2016.

En passant, j’ai aussi publié un roman : Un Dieu parmi les hommes.

Ainsi que deux nouvelles : « Racines Assoiffées » dans le premier tome « Les Vilains contes de l’Ivre-Book » et « La plage » dans le deuxième tome « Les Vilains contes de l’Ivre-Book n.2 ».

Bonne année 2017 à tous!

View original post

Extrait #2 de « La main du diable et autres contes macabres »

Gaëlle Dupille

Cover La main du diable et autres contes macabres

(Illustration réalisée par Laurent Emonet)

Après un premier extrait, partagé récemment, découvrez quelques paragraphes de la seconde novella de ce recueil fantastique/horreur, intitulée « La poupée » :

« […]Le jour suivant, Roxanne fut réveillée par l’écho de ce qui semblait être un éclat de rire. Elle se dirigea silencieusement vers la chambre de sa fille qui dormait encore à poings fermés. Elle ne put retenir un cri de colère en apercevant Rébecca posée à côté d’elle dans le lit. Roxanne tâta machinalement la clé du cadenas et vérifia ainsi qu’elle était toujours bien accrochée autour de son cou. Elle se précipita alors vers le débarras. La malle où elle avait enfermée la poupée était grande ouverte. En regardant de plus près, elle remarqua de multiples rayures à l’intérieur du couvercle, comme si on l’avait gratté. Comme si quelqu’un ou quelque chose avait essayé d’en sortir… Elle frissonna alors en…

View original post 559 mots de plus

Gaëlle Dupille

Cover La main du diable et autres contes macabres

(Illustration réalisée par Laurent Emonet)

Le recueil « La main du diable et autres contes macabres » (sorti en juin 2014 aux éditions L’Ivre-Book) comporte 3 novellas de type fantastique/horreur, comme son titre le  suggère. Dans La Main du diable, un médecin britannique se voit proposer un étrange pacte avec Satan après le décès de son épouse. Avec La Poupée, une paisible famille québécoise va voir sa vie basculer dans la terreur après la découverte d’une mystérieuse poupée. Dans L’Homme en noir, Anne et Daniel font connaissance dans un hôpital de Montréal après avoir été tous deux attaqués chez eux par un étrange homme vêtu de noir.

Voici un extrait de « La main du diable », le 1er texte du recueil :

« […] L’homme me fixa d’un regard inquiétant et perçant. Sa peau était pareille à celle d’un serpent, verdâtre et couverte de peaux rugueuses semblables à des écailles. Ses…

View original post 583 mots de plus

Extrait d’Awen

Gaëlle Dupille

Awen (illustration réalisée par Laurent Emonet)

Awen est une novella de genre fantastique/horreur sortie en mars dernier aux éditions L’Ivre-Book. Voici son résumé :

« Un soir d’orage, l’écrivain Victor Simoni découvre une voiture accidentée sur la route. Son conducteur, l’auteur à succès Edgar J. Paul, est mort. Son chat, une femelle noire prénommée Awen, a survécu au choc. Vic, fan inconditionnel de Paul et amateur de félins, l’emporte avec lui et décide de l’adopter. Rapidement, l’animal révèle des aptitudes très particulières et devient la principale source d’inspiration de l’auteur, en raison de sa mystérieuse nature. Le jeune homme ignore cependant que le prix à payer pour tant de créativité peut parfois se révéler très élevé… et être synonyme de mort et d’horreur. »

Je vous propose d’en découvrir un nouvel extrait :

« […] Awen était postée non loin du 327 de l’avenue Isaac Newton, où se trouvait le siège…

View original post 480 mots de plus

Extrait #4 du roman « Les survivants d’Huttopia »

Gaëlle Dupille

Extrait numéro 4 de mon 1er roman, « Les survivants d’Huttopia » (Elenya Editions) :

huttopia-01  14718738_1012735978873164_8854292334299554766_n

« […] Viveca regarda le paysage défiler en silence. Elle ne voulait s’éloigner d’Huttopia sous aucun prétexte. Elle énonça quelques arguments pour inciter les autres à rester, mais aucun ne parvint à les convaincre.
Benjamin Green était préoccupé. Même s’il s’interdisait d’aborder le sujet afin de ne pas ouvrir un débat douloureux, il se demandait s’il reverrait un jour ses amis et sa famille. Il s’en voulait de ne pas avoir répondu à l’appel de sa mère, durant sa pause déjeuner. Il s’agissait peut-être de sa toute dernière chance de lui parler et il l’avait laissée passer. Cette pensée l’attristait infiniment, mais à quoi bon en parler à ses compagnons de route ? Tous ressentaient indubitablement les mêmes inquiétudes et avaient sans aucun doute des pensées identiques au sujet de leurs proches.
— Mon frère et sa…

View original post 467 mots de plus

Comment trouver une bonne « liseuse » pour vos livres numériques.

Sylvain JOHNSON

2016-12-21-13-08-59 En tant qu’écrivain dont les livres sont publiés en format numérique, on me pose souvent la question :

Comment trouver une bonne liseuse?

Comme la période des fêtes approche et que beaucoup se verront offrir des livres numériques, voici quelles sont mes recommandations.

Premièrement, assurez-vous que la liseuse parle votre langue. Rien de plus frustrant qu’une liseuse russe afin de vous plonger dans le nouveau roman francophone.

Ensuite, testez sa capacité à lire, en particulier si elle est blonde. Il faut débuter avec de courtes phrases, peut-être même avec l’aide d’images. En cas de réussite de ce test, vous pouvez passer à l’étape suivante, qui consiste à lire des paragraphes entiers. Si elle est brunette, rousse ou fausse blonde, ne vous en faites pas.

Assurez-vous de bien traiter votre liseuse, de combler ses moindres désirs et besoins essentiels, sinon elle pourrait bien vous quitter pour votre voisin de palier.

Pour vous…

View original post 10 mots de plus