Extrait #5 du roman « Les survivants d’Huttopia »

Gaëlle Dupille

Extrait numéro 5 de mon roman, « Les survivants d’Huttopia » (chez Elenya Editions).

huttopia-01

« […] Ben arrangea le contenu de son sac à dos afin d’en faire un oreiller. Il eut soudain l’étrange sensation que quelqu’un l’épiait, dissimulé derrière une large étagère garnie de romans. Quelques notes de musique s’élevèrent avant de cesser aussitôt, comme si on avait allumé puis éteint un poste de radio. Il reconnut La Mer, de Charles Trenet. Il se retourna brusquement et avança vers le recoin d’où semblait provenir la musique et où il avait cru apercevoir une silhouette durant une fraction de seconde. Il ne vit personne, ce qui ne l’étonna pas. Aussi loin qu’il se souvienne, il avait toujours eu ce genre de vision éphémère, attribuée par ses proches à son imagination trop fertile. Le jeune homme inspecta à nouveau la bibliothèque. Rien à signaler. Il conclut que cette vision fugace résultait du stress intense…

View original post 758 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s