Split

L'Escroc-Griffe

split

Par souci d’honnêteté, je tiens tout de suite à donner une précision qui a son importance : depuis 1999, je suis un grand fan de M. Night Shyamalan. Je  l’ai presque toujours défendu contre vents et marées. On peut dire ce qu’on veut de ses scénarios, toujours est-il qu’il est l’un des rares cinéastes a les avoir quasiment tous écrits lui-même ! À titre comparatif Martin Scorsese, que j’admire, a réalisé des remakes (Les Infiltrés, Silence) et la plupart de ses films récompensés aux Oscars sont des adaptations.

Comme beaucoup j’ai adoré Sixième SensIncassable et le Village, bien sûr, mais affirmer que Shyamalan est juste un faiseur de twists, c’est oublier sa faculté à rendre des scènes anodines bouleversantes. Je pense notamment à celle du Sixième Sens, quand Toni Collette sort du supermarché avec Haley Joel Osment assis dans le caddie, les deux acteurs étant filmés…

View original post 799 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s