Despentes : Ecrire ? « C’est pas une thérapie, c’est pas un miracle. Mais c’est une force »

grandeursrvitude

Dans le blog qu’elle tenait naguère, Virginie Despentes est un jour revenu sur un article de Elle à propos de l’écriture, qui affirmait, pour résumer, que trop de gens publiaient. La réponse de Despentes, opposée à cette idée, est une puissante évocation de ce que sont — devraient être — les ateliers d’écriture.

« Que tout le monde écrive, raconte, décrive, que tous ceux que ça tente s’y mettent. C’est une bonne chose d’écrire. Dans son cours sur le roman, Barthes explique que c’est quand l’école devient laïque, obligatoire pour tous, qu’on apprend aux élèves à lire et à écouter, et non plus à écrire et à parler.

Il faut apprendre à écrire, il faut écrire. C’est prendre le pouvoir. Ça ne fait pas de la personne un écrivain, ça ne garantit aucun lecteur, mais c’est un truc à part entière, écrire. Il faut écrire, il faut écrire son livre, au…

View original post 55 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :