Salon Nancy Collector Ciné Séries 2015

Salon Nancy Collector Ciné Séries 2015

Reportage photos

Club James Bond

11178328_942973602413929_5318764610485830849_n 11173350_942973735747249_4310665802742453917_n11150568_942973555747267_1444805771825300526_n11161356_942973705747252_1041736061873051223_n11069729_943195795725043_2019540542937379103_n11013151_943205759057380_2848704961046243875_n

Concours CosPlay

11167667_943093995735223_7147081369022520311_n11159553_942956955748927_6024527375877101711_n 11150977_942956895748933_7959168738901422800_n11150522_942956922415597_7264575186065768730_n

11150491_943044399073516_3579288887255346358_n
Stand Elenya Editions 

11018188_943093969068559_347016563831589368_n11169948_942354012475888_8772937280377627441_n 11149255_942963839081572_9011686939478666539_n1012931_942954795749143_6635898564423314909_n



Cadeau pour le café

11112927_943195872391702_5081375925036039519_n


Alien

10944841_942938935750729_6946558598074199596_n 10675636_942938912417398_6546033219344822803_n11149562_942938959084060_5243118369084442891_n

Star Wars

10649720_942939022417387_6723521894276372165_n11149535_942939235750699_9155893034250660827_n10988267_942939255750697_8340591125318425398_n11081154_942939049084051_306304830319114505_n11120506_942938999084056_5847182238119210847_n19502_942939079084048_1477209873761212398_n11129817_942386825805940_5483522810972626085_n

Goldorak


10423887_942939285750694_2306937414017839198_n11149428_942939209084035_8032598418942754292_n

Divers

10470593_942936662417623_1861978939658037454_n

11167967_942939115750711_4590897028248657003_n

11146487_942384355806187_3972095295092576335_n

Publicités

Lunélivre J-3 – aujourd’hui zoom sur le recueil « Robots » aux éditions Les Fossoyeurs de Rêves.

La première nouvelle « Quand les robots moissonneront à leur tour » démarre ainsi : « Ils sont tous là, allongés, immobiles, sans vie. Le silence régnant dans le hangar est étouffant, de plus le taux d’humidité ne dépasse pas les dix pour cent, renforçant cette sensation de sécheresse planant dans l’atmosphère. »

Cinq histoires attendent le lecteur. Les premières ont été publiées au Canada dans la revue « Au souffle d’Éden », la quatrième a été diffusée dans Ecce et la dernière, dans le cultissime Marmite et Micro-onde.

Prix : 10 €

Nombre de pages : 114

Public : à partir de 12 ans

ISBN : 9782953869118

Pour l’instant, le livre est seulement commandable  par courrier à l’adresse suivante :

M. Renaudie Jean-Marc
16 Rue Villebois Mareuil
54300 Lunéville

Robots - Jean-Marc Renaudie

 

Afin de découvrir la spécificité de l’ouvrage, je vous invite à lire l’article réalisé par l’Est Républicain (diffusé le 04 Décembre 2014)

ER 04 12 2014

 

Pour ceux qui passent dans le coin, je vous attends au salon de Lunéville le dimanche 7 Décembre.

 

Lunélivre J-4 – aujourd’hui zoom sur le recueil « Nouvelles Peaux », aux éditions Luciférines avec mon texte Doppelgänger.

« Dans cette nouvelle, John Steelwood nous prouve qu’il sait maîtriser la peur provoquée par l’imagination débordante des êtres humains. Une simple sonnerie de téléphone, élément pourtant anodin dans la vie quotidienne se transforme en véritable enfer pour cet écrivain facilement irascible. L’impatience fait place à la colère, qui est succédée par l’angoisse, qui deviendra une peur incontrôlable. Malgré la brièveté du récit, l’auteur parvient à faire monter la tension, le lecteur ne pouvant que compatir et comprendre les réactions du narrateur. Cependant, tout comme cet écrivain, nous sommes loin d’imaginer le pire, et la conclusion de la nouvelle s’abat sur nous par surprise. » Au-delà des pages

« DOPPELGÄNGER, signé John Steelwood, commence par l’irritation d’un écrivain empêché de se concentrer par la sonnerie du téléphone de l’appartement voisin. Pour son malheur, il va voir s’il n’est rien arrivé au vieillard qui y habite. La fin est surprenante et originale, et fait de ce texte l’un des meilleurs du recueil. » Sueurs Froides

« A mon sens une des meilleures nouvelles de ce recueil. On sent toute la tension que crée cette foutue sonnerie de téléphone pour le personnage principal. Il se questionne sur ce qui a pu arriver à son voisin, en toute humanité il s’énerve, joue un coup les voyeurs, décide d’aller appelé les secours et enfin d’aller vérifier par lui même ce qu’il se passe. On sent très bien l’influence de Stephen King dans la manière d’amener l’intrigue et d’entretenir le suspens. Glauque et sanglant à souhait on trouve la dimension fantastique à l’apparition du démon. Les descriptions sont très détaillées et nous immergent dans ce monde ou le Doppelgänger a encore frappé. » La Taverne du Nain Bavard

pour lire les chroniques EN intégralité, cliquez ici

 CHRONIQUES DOPPELGÄNGER

Les éditions Luciférines seront représentées au salon de Lunéville le dimanche 7 décembre par Barbara Cordier, Joëlle Cordier, Chris Vilhelm, Guillaume Hantz et moi.

Présentation de l’ouvrage :

Du Chat noir au Corbeau, dix auteurs réinterprètent à leur façon les Histoires extraordinaires et autres nouvelles tirées de l’œuvre du maître du fantastique, Edgar Allan Poe. Il faudra affronter le surnaturel, l’invraisemblable et la folie, perdre tous ses repères, pour arriver au bout de l’horreur.

Anthologie avec : Jean-Charles Flamion, Quentin Foureau, Morgane Caussarieu, Jean-Marc Renaudie/John Steelwood, Jean-Pierre Favard, Joëlle Cordier, Bruno Pochesci, Unity Eiden, Théo Gwuiver et 6 illustrations de Nejma El Goumzili.

Nouvelles-Peaux-optimisé

lunélivre 2014

Lunélivre 2014 – J-5 – Super-héros

Lunélivre J-5 : aujourd’hui, les super-héros

Dimanche 7 décembre aura lieu le 8ème salon de Lunéville (de 10 h 00 à 18 h 00) .

Le juge antiterroriste Gilbert Thiel est l’invité d’honneur de cette édition. Il donnera une conférence samedi soir de 18h00 à 20h00 au salon des halles.

 

Si vous passez dans le coin, je me ferai un plaisir de vous dédicacer « Worms »

Super-héros Elenya

Résumé de l’ouvrage :

Depuis les demi-dieux de la Grèce antique à James Bond, en passant par la créature de Frankenstein, les personnages aux aventures épiques ont toujours peuplé l’imaginaire collectif. C’est aussi le cas des super-héros, descendants directs de ces surhommes. Leurs pouvoirs, costumes et péripéties extraordinaires fascinent toujours autant depuis soixante-quinze ans maintenant.

Mais oubliez donc les capes et le Lycra.

Elenya Éditions vous entraîne loin des sentiers battus, à la rencontre de onze super-héros d’un autre genre. L’occasion de se poser ensemble la seule question qui après tout importe vraiment : qu’est-ce qui fait un héros ?

Au sommaire :

*Davy ARTERO

*Florent BAUDRY

*Camille COURTAIN

*Doris FACCIOLO

*Christophe GALLO

*Remy GARCIA

*Thomas GEHA

*Louise LAURENT

*Tiphaine LEVILLAIN

*O’SCARYNE

*John STEELWOOD / Jean-Marc RENAUDIE

lunélivre 2014

Convention / Salon – Bloody Week-end Chapitre 3 – Les 6,7 et 8 juillet 2012

Les 6 et 8 juillet prochain, je serai au festival du Bloody Week-end à Audincourt pour dédicacer mon livre « L’homme de sang » paru aux éditions Kirographaires. Je remercie mon éditeur de me permettre d’être présent ces jours-là.

Attention la clôture des inscriptions est fixée au 30 avril 2012, pour vous inscrire, cliquez sur la photo ci-dessous.

bwe

Voici une présentation du festival écrite par les organisateurs de la convention.

Le bloody week-end est un festival et une convention qui s’adresse à un public passionné par le cinéma de genre et qui souhaite se réunir une fois par an, afin d’échanger sur une passion commune. La 3ième édition du Bloody Week-end aura lieu les 6, 7 et 8 juillet 2012 à Audincourt sur le site de La Filature.

L’idée de cet événement est née des déplacements dans les  différents festivals : Gérardmer, Sitges, Strasbourg, Lyon,  Bruxelles, Neuchâtel… Au fil des discussions entre passionnés, l’idée du Bloody  week-end est née… Loïc BUGNON et sa compagne Aurélie ont  donc naturellement créé l’association en  décembre 2009 pour organiser la première convention de passionnés du film de  genre en juillet 2010.

Le Bloody Week-end est l’occasion de revoir des films sur  grand écran, mais également de découvrir des nouveautés sous forme de longs ou courts-métrages en présence des acteurs et réalisateurs. Pour la deuxième  année, une compétition de courts-métrages se déroule en parallèle de  la convention. Plus question d’être critique de cinéma, réalisateur ou  simple spectateur, tous les passionnés se rencontrent et échangent dans la  bonne humeur. Le Bloody week-end est un lieu de rendez-vous des amateurs  du cinéma de genre mais également de différents artistes : peintres, sculpteurs, photographes, écrivains, auteurs de romans, bandes dessinées etc… De ces expositions, naissent des contacts, des projets de travail en commun…

L’association Bloody Zone voulait mettre un point d’honneur  à rendre cet événement accessible au plus grand nombre. Pour cela, elle a  notamment veillé à trouver des locaux accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Lors de la première édition, pas moins de 500 passionnés se sont retrouvés sur 3 jours. La deuxième édition a rassemblé 1000 visiteurs. Forte de cette réussite, l’association se donne les moyens d’accueillir encore plus de personnes pour la troisième édition et de devenir un évènement incontournable en France.

Sans titre